Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 40
Voir le profil de l'utilisateurhttp://discordiens.fra.co

Romane

le Mer 18 Oct - 7:28
Durant l’année 891, la cité de Brunehaut fut secouée par un grand mouvement de révolte qui faillit renverser la jeune Eglise des Puristes.
Malgré les promesses de justice et de démocratie, l’Eglise des Puristes faisait bien pire que le duc de Kesaltan ; corruptions et harcèlements étaient monnaie courante, les impôts enflaient tous les 6 mois et la moindre grogne était punie par des travaux forcés dans les mines de fer des plaines de Brunehaut.

En 891 pourtant, une révolte faillit mettre à mal le gouvernement, celle-ci fut dirigée par Laszlo Yorska, capitaine de la garde de l’Eglise des Puristes. Dégouté de voir la corruption s’étendre dans la cité, Laszlo, entouré des grands esprits de la ville, mirent en place, avec l’aide des différentes milices, une série d’évènements ayant pour objectif de renverser le gouvernement religieux.

Las la providence ne fut pas du côté des révolutionnaires, malgré tous leurs efforts la révolte fut maitrisée au bout de plusieurs semaines de combats, le centre-ville était devenu un champ de guerre entre les « anarchistes » et les miliciens qui étaient restés fidèles au gouvernement.

Une fois la révolte matée, l’Eglise jura main sur le cœur qu’elle comprenait la souffrance qui avait engendré cette révolte, que certes les meneurs seraient jugés mais que l’Eglise, dans sa grande bonté, serait juste avec ces hommes.

Ils furent tous pendus sans procès.
Leurs familles furent envoyées aux mines jusqu’à la mort.
Les enfants les plus jeunes furent décrétés « pupilles de Brunehaut » et envoyés dans des orphelinats disciplinaires.

Romane, fille de Laszlo Yorska, avait 4 ans lorsqu’elle vit le corps de son père au bout d’une corde et qu’elle entendit les hurlements de sa mère pendant que la milice l’emmenait.

Romane avait 5 ans lorsqu’elle gouta à son premier rapport sexuel non désiré avec l’un des surveillants de l’orphelinat. Cela dura jusqu’à ses 10 ans.

Romane avait 9 ans lorsqu’elle tua de sang-froid Yvain, de 3 ans son ainé, qui voulait voir s’il restait encore un peu de vertu à la jeune fille. Le corps de ce dernier ne fut jamais trouvé et l’orphelinat pensa à une fugue.

Romane avait 10 ans lorsqu’elle quitta une nuit l’orphelinat suite à l’assassinat de l’un des surveillants qui avait, encore, abusé d’elle.


En 898 la situation à Brunehaut était invivable pour la majorité des habitants.
L’Eglise versait de plus en plus dans la répression tout en permettant aux plus fortunés des passe-droits ; la corruption régnait en maître dans la ville. C’est cette année que Ox, artisan tanneur - boucher, recruta une jeune apprentie. Elle était timide, renfermée mais travailleuse et volontaire.
La collaboration du maître et de l’élève dura deux années. Romane se familiarisa très rapidement à la découpe et au maniement du couteau. Elle appréciait le vieil Ox, il était comme elle taciturne mais travailleur. Les deux semblaient être des écorchés de la vie à qui on avait donné une seconde chance.

La chance, cette trainée, tourna un soir où Ox fut agressé par un homme appartenant à la milice de Brunehaut. Les autorités déclarèrent un accident et la page fut tournée. La justice était définitivement à deux vitesses dans la cité.

Le corps du milicien fut retrouvé dans la semaine, exsangue, dans une ruelle, le corps ouvert de l’entrejambe à la nuque.

Romane avait 13 ans quand elle quitta la cité pour les plaines entourant Brunehaut. Elle s’installa dans un village à deux jours de marche de la cité. Elle vécut de chasse et de revente de viandes et de peaux d’animaux.

Romane avait 15 ans quand elle comprit, une fois pour toute, qu’elle n’avait plus aucun espoir de retrouver une vie normale, certes elle avait été intégrée à cette nouvelle communauté de fermiers mais les nuits elle revoyait son père, les surveillants de l’orphelinat, Ox, les viscères du milicien … à 15 ans Romane avait déjà vécu plus d’une vie et elle était dans l’incapacité de goûter la normalité.

Elle quitta les plaines à 16 ans pour trouver un sens à son existence.



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum